histoires de pouvoir

"L'amour de Genaro est le monde qui nous entoure. La terre sait que Genaro l'aime, et elle lui accorde sa protection. Voilà pourquoi la vie de Genaro est remplie à ras bord et pourquoi sa situation, où qu'il aille, sera toujours comblée. Genaro se promène dans les sentiers de son amour et, où il se... Lire la Suite →

la perception de la petite cane

Peut-être que les ailes de ma perception sont celles d'une petite cane. Hier entre midi et deux j'ai terminé le quatrième volet de l’œuvre de Castaneda, 'Histoires de pouvoir', au bord de l'eau avec les canards. Une petite cane est sortie de l'eau, accompagnée de son mâle, alors qu'il me restait une vingtaine de pages.... Lire la Suite →

le canidé polymorphe

Au son du tambour j'ai survolé une forêt immense, verdoyante à perte de vue, dans laquelle j'ai fini par m'enfoncer. Le soleil dansait entre les branches des arbres gigantesques, et de petits chemins couraient dans toutes les directions. Des écureuils filaient autour des branches, et j'ai croisé la route de deux hérissons et d'un blaireau.... Lire la Suite →

et le chien est devenu oiseau

La vague de canicule semble enfin se calmer un peu. On va enfin pouvoir reprendre une vie - et un sommeil - normal.e. Je reviens d'une petite semaine comtoise avec l'homme chouette, sous le signe du retour aux sources. Les petites routes de nos ancêtres, les petits plats de ma grand-mère, les rires dans la... Lire la Suite →

doggy bag

Cette nuit et celle d'avant-hier, j'ai fait des rêves étranges et puissants. Forts de sens et de symboles. Et dans chaque rêve, comme veillant sur moi, m'accompagnant ou m'attendant patiemment, il y avait... Un chien. Pas forcément le même à chaque fois, mais pas forcément un autre non plus. Un chien comme une entité, un... Lire la Suite →

Western Paradise

Plâtrer ce trou mortuaire dans nos estomacs. Le cimenter avec la sève des arbres, ceux qui ont dénudé leurs corps pour pouvoir grimper toujours plus haut, déchirer les nuages et transpercer la lune rouge. Empêcher nos cœurs de faire ces appels d'air suffocants, libérer nos poitrines de ce poids récurent. Errer le long du chemin... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑